Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil du site > Presse > [PRESSE] Rythmes scolaires. Changement d’ère

[PRESSE] Rythmes scolaires. Changement d’ère

Scaër - 15 mars 2014 - LE TELEGRAMME

22 ans après, la semaine de cinq jours est de retour, mais le mercredi matin remplace le samedi matin..

À la rentrée, les élèves de l’école publique auront classe le mercredi matin. Les changements provoqués par la réforme des rythmes scolaires ont été expliqués aux parents. La municipalité a rencontré, en fin de semaine dernière, les parents de l’école élémentaire Joliot-Curie pour leur présenter les nouveautés de la prochaine rentrée, suite à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Les écoliers auront classe de 8h45 à 11h45, puis de 13h45 à 16h, les lundis, mardis, jeudis et vendredis, ainsi que le mercredi, de 8h45 à 11h45. Les enfants pourront, s’ils le désirent, participer pendant 45 minutes à un atelier, avant ou après le repas. Les enfants devront s’inscrire à ces ateliers pour une période donnée, comme c’est le cas actuellement pour les activités sportives. Les enfants ne désirant pas participer aux ateliers pourront rester dans la cour. Les activités proposées seront présentées dans les classes avant les vacances d’été, avec des thématiques variées : éveil et sports (jeux d’adresse, danse, sport... ), livres et jeux (jeux de société, contes...), expression et découvertes (travaux manuels, tricot broderie, dessin chant). Les horaires de la garderie du matin ne varient pas, de 7h à 8h35.

Mercredi matin au lieu du samedi matin

Jusqu’en 1992, les écoliers avaient classe le samedi matin. Scaër a été l’une des premières cités du Finistère à tester la semaine de quatre jours de classe. Le 12juin 1996, Le Télégramme publiait dans ses colonnes les commentaires suivants : « Après quatre années d’expérience, parents et enseignants scaérois sont quasi unanimes pour dire : Pas question de faire marche arrière ! » Les instituteurs étaient du même avis. « Pour nous, le samedi matin n’était pas une période rentable. Les enfants savaient qu’ils n’avaient qu’une demi-journée de travail. Ils n’étaient pas motivés. De plus, il y avait des absences liées aux pannes d’oreiller ou au départ prématuré en week-end des parents. Maintenant, tout cela a disparu ». Michèle Le Floch, directrice à l’époque, précisait : « Avec le nouveau rythme, les enfants ne sont pas plus énervés ni fatigués qu’avant ». L’avenir dira si les nouveaux horaires entraîneront le même enthousiasme. Rappelons que l’école Saint-Joseph restera à la semaine des quatre jours.

SPIP 2.1.17 [19782] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 6 décembre 2017