Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil du site > Bilinguisme > [Bilinguisme] Intérêt du bilinguisme précoce ?

[Bilinguisme] Intérêt du bilinguisme précoce ?

Le bilinguisme est la norme à l’exemple des 46 millions d’européens

qui utilisent régulièrement une langue régionale ou minoritaire

Un enfant construit sa faculté de langage entre 0 et 7 ans. Cette faculté ne se construit qu’une seule fois dans la vie. C’est dans cette période que l’enfant développe son oreille et sa capacité à articuler des sons. Il profite de tout ce qu’il peut entendre pour se former, il expérimente en fonction de son entourage.

Plus l’enfant est exposé à des sons différents plus son appareil articulo-phonatoire sera développé. Entendre plusieurs langues est pour lui source d’enrichissement et d’épanouissement.

Un enfant inscrit dans une école bilingue dès son plus jeune âge bénéficie d’un énorme avantage : plus on est jeune, plus l’apprentissage des langues se fait rapidement et plus cela sera fécond pour apprendre d’autres matières.

Les différences linguistiques du français et du breton enrichissent l’inventaire phonétique et grammatical de l’enfant.

La gymnastique qu’entraîne l’apprentissage de deux langues permet à l’enfant de développer ses capacités en langue (français, breton…) ainsi que toute autre langue qu’il sera amené à apprendre. Par le jeu des comparaisons, il est mieux à même d’analyser la grammaire et le vocabulaire.

Différentes enquêtes ont montré que les enfants bilingues possèdent :
- une pensée plus créative,
- des compétences intellectuelles en avance dans divers domaines à l’âge de quatre et cinq ans (Pr. Ellen Bialystak, York University, Canada,)
- une plus grande capacité à conserver leurs compétences mentales à un âge avancé (Pr. Ellen Bialystak.).

« Les études effectuées dans différents pays montrent que les enfants bilingues ont de meilleurs résultats aux tests de QI. Les évaluations concernant leurs capacités à créer sont également meilleures. De même, comparativement aux enfants monolingues, les bilingues sont meilleurs en ce qui concerne les tests de réflexion scientifique et dans la résolution de problèmes mathématiques. » (Pr. Colin Baker, expert international en éducation bilingue).

Le Conseil Général du Finistère a réalisé une interview très intéressante de Pascale Planche, Professeure en Psychologie du Développement à l’Université de Bretagne Occidentale, que vous pouvez consulter ici

SPIP 2.1.17 [19782] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 23 juin 2017