Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil du site > Nos actions > [FILIERE BILINGUE AU COLLEGE] Lettre ouverte au recteur

[FILIERE BILINGUE AU COLLEGE] Lettre ouverte au recteur

Le 15.02.2014

Monsieur le Recteur,

Div yezh Skaer, Div Yezh Kerien, Div Yezh Skol Kemperle et Div Yezh Tremeven sont des associations de parents d’élèves pour la promotion et le développement du breton à l’école publique.

Les associations se sont réunies dernièrement afin d’évoquer le refus pur et simple du rectorat d’octroyer une DNL (Discipline Non Linguistique) supplémentaire au collège de La Villemarqué, à Quimperlé.

Nous souhaitons par la présente dénoncer le manque d’ambition du rectorat de développer la filière bilingue au collège de La Villemarqué.

Cette filière est très récente au collège (3ème année : les premiers élèves sont en 4ème). Les effectifs des élèves à venir sont en constante progression : pour la rentrée de septembre 2014, il y a un potentiel de 16 élèves à entrer en classe de 6e (ce qui ferait un effectif global de 38 élèves de la 6e à la 3e). Pour l’année suivante, le potentiel d’élèves entrant en 6e est similaire les effectifs ne cessent d’augmenter (41 en CP et 55 en GS cette année).

Ce manque d’ambition nuit à son développement ; alors même que c’est le rectorat qui a désigné le collège de La Villemarqué comme pôle pour le bilinguisme. Le rectorat défend sa position en insistant sans cesse sur le manque d’inscription d’élèves de Scaër dans la filière bilingue au collège de Quimperlé. Or, le rectorat ne prend pas en compte la réalité géographique des écoles de la Cocopaq. Pour les élèves de Scäer, il faut compter près d’une de bus (matin et soir), avec des soucis repérés sur les lignes de transport (temps d’attente). Alors même que Scaër dispose d’un collège, les familles ayant fait le choix de la filière bilingue de la Villemarqué fournissent un effort non négligeable en termes d’organisation familiale et de confort de vie.

La position du rectorat prend les parents et les élèves en otage. Cela n’est pas digne d’un service public de l’éducation nationale.

Nous déplorons la non-participation du rectorat au développement de la filière. Depuis le début, les associations Div Yezh, le professeur et le collège qui soutiennent son extension sans l’appui du rectorat. Ce manquement évident nuit grandement à la filière bilingue.

Par exemple, la liaison collège pour les élèves scaerois en bilingue de CM2 n’est pas systématique vers le collège de la Villemarqué, laissant le choix au responsable d’établissement de la mettre en place ou pas. De plus, les coûts de transport induit ne sont pas pris en compte. Il nous semble important que l’institution établisse une règle claire concernant le collège, à savoir que les élèves suivant une scolarité en bilingue participe à la liaison collège proposée par le collège de la Villemarqué et ce quel que soit le choix des parents concernant la poursuite de leur enfant en filière bilingue.

Le rectorat justifie sa décision en arguant du fait, qu’il y a encore trop peu d’élèves à s’inscrire en filière bilingue au collège. Or, nous ne demandons qu’une égalité de traitement entre les enfants du bassin de Quimperlé et ceux de Quéven et de Lanester En effet, le collège de Quéven bénéficie de l’enseignement des mathématiques et de l’histoire-géographie en breton pour un effectif total de 19 élèves et le collège de Lanester a obtenu la parité horaire avec un effectif total de 28 élèves. Ces filières vont de la 6ème à la 3ème alors qu’à Quimperlé, il y a d’ores et déjà 22 élèves jusqu’en 4ème.

Par ailleurs, nous regrettons le manque d’anticipation du rectorat en matière de recrutement de professeur qualifié bilingue français-breton, en mathématiques, sports, arts plastiques, musique, etc ainsi que la décision de ne pas permettre à des professeurs d’autres matières, qui se sont formés en breton, de pouvoir enseigner en filière bilingue (SVT et Physique-Chimie par exemple).

Nous vous rappelons que, dans la LOI n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République, l’article L312-10 dit : « les langues et cultures régionales appartenant au patrimoine de la France, leur enseignement est favorisé prioritairement dans les régions où elles sont en usage ».

En outre, l’objectif d’atteindre la parité horaire français-langue régionale est clairement inscrit dans la circulaire de l’éducation nationale 2001-167 du 05/09/2001 modifiée par la circulaire 2003-090 du 05/06/2003. Or, nous sommes, pour le moment, loin de cette parité.

Les associations Div Yezh sont confiantes dans la filière bilingue au collège de La Villemarqué dès lors que le rectorat tiendra ses engagements, s’appliquera à mettre en œuvre les moyens nécessaires pour appliquer cet article de loi et cette circulaire, et permettra ainsi aux élèves de progresser dans l’apprentissage de la langue bretonne et de devenir bilingue à part entière.

Les associations Div Yezh ont décidé de rester mobilisée et d’attirer l’attention des élus de la Cocopaq, du Conseil Général du Finistère et du Conseil Régional de Bretagne par rapport au manque d’ambition du rectorat et de son manque de confiance dans le développement de la filière sur notre territoire.

Nous vous prions, Monsieur le recteur, de recevoir l’expression de nos sentiments les meilleurs et nous restons à la disposition de vos services pour tout échange supplémentaire.

Pour l’Association Div Yezh Skaer, Les Co-présidents, Stéphane BERGOT et Manu MEHU

Pour l’Association Div Yezh Tremeven Les Co-présidentes, Lucie PIETRAS et Rozenn LE CROM Pour l’Association Div Yezh Kerien La Présidente, Virginie BACUS

Pour l’Association Div Yezh Skol Kemperle La Présidente, Olivia CATHERINE

SPIP 2.1.17 [19782] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le mercredi 6 décembre 2017